Échos de bataille

du 13 octobre 2020 au 18 janvier 2021

Le cycle Échos de Bataille, initialement programmé dans le cadre de l’exposition Photographies en guerre, accompagne désormais l’exposition Comme en 40…, qui a été reportée à l’automne suite aux conséquences de la pandémie. En effet, les œuvres et programmes choisis font étrangement et singulièrement écho aux conflits franco-allemands et même plus précisément encore à la Seconde Guerre mondiale et à cette si oppressante année 1940. Parmi les artistes invités, Geneviève Laurenceau et la Garde républicaine, David Lively et Elsa Grether, un trio de jazz, et enfin le Loco Cello…

Femmes compositrices, Des notes pour seule arme

du 1er au 29 mars 2021

Femmes compositrices, Des notes pour seule arme, apporte en mars 2021, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, un éclairage sur la difficile conquête menée par les compositrices en vue d’une juste reconnaissance. Faute d’être éditées sous leur nom propre ni même programmées hors de la sphère privée, certaines s’étiolèrent, étouffées par le conformisme de leur entourage et de leur époque. « Un nom d’homme sur votre musique et elle serait sur tous les pupitres !», confia Liszt à Marie Jaëll. Édith Canat de Chizy, dont les compositions jalonnent le cycle fait ici office d’emblématique figure de proue. Dans son sillage, les œuvres de ses consœurs Fanny Mendelssohn, Clara Schumann et bien d’autres encore, demeurées dans l’ombre, sont réhabilitées avec ferveur par toute une pléiade de brillants interprètes.

Mort et Transfiguration impériale

du 3 février au 14 juin 2021

La Fondation Napoléon et le musée de l’Armée célèbrent le bicentenaire de la mort de Napoléon tout au long de l’année. Le cycle Mort et Transfiguration impériale s’en fait l’écho, avec notamment la connivence d’Imogen Cooper, Paul Meyer, Frank Braley, le Quatuor Zaïde, Philippe Müller, Pierre Génisson, François Salque et Éric Le Sage. Les œuvres de Karol Beffa, compositeur en résidence tout au long de ce cycle, ponctuent chacun des concerts. Son Tombeau de Napoléon est donné en création mondiale le 6 mai, avant le Requiem de Mozart, qui avait accompagné la cérémonie du retour des Cendres de l’Empereur